• Nous sommes partenaire d’ASPROVA pour la France.
  • Nous sommes partenaire d’ASPROVA pour la Suisse.

Nous accompagnons de nombreuses organisations en Lean-Numérique

Nos accompagnements se font en suivant le schéma ci-dessous en 4 clauses et 16 étapes.

Le Lean-Numérique se déploie à l’identique du Lean classique. La partie numérique est très performante lorsqu’elle permet de synchroniser toute l’entreprise des commandes aux achats de matières premières, néanmoins elle procure également l’avantage de se déployer processus après processus afin de ne pas générer une disruption qui pourrait générer un déphasage avec le rythme de l’évolution culturelle.

 

Ci-dessous les 4 clauses et 16 étapes du projet Lean-Numérique

Définir

Le Lean est avant toute chose une culture de la remise en question permanente, cette partie traite de l’historique et démontre comment une organisation Lean excelle en mobilisant davantage le potentiel du 100% de ses collaborateurs.

Tout projet Lean est relié à la stratégie de l’entreprise et ceci influence l’envergure du projet: Trop petit et mal positionné le projet n’aura pas l’impact désiré, trop grand il risque d’être trop lourd pour une seule équipe.

L’équipe de projet doit être en parfaite harmonie avec l’envergure du projet. Elle comportera une partie décisionnelle et une partie spécialiste.

Nous éditons la trame de la charte de projet qui correspond à l’entreprise. La charte de projet suit et évolue en fonction de l’avancé du projet et de l’apprentissage de l’équipe. La charte est un document formel, signé et qui sera partagé. 

Identifier la valeur

Il est essentiel de bien évaluer la valeur recherchée par le client et le piège vient du biais que peut avoir l’équipe sur le sujet. Ce déplacer, rencontrer le client interne ou externe est obligatoire. 

Il y a 2 types de gains (soft et hard) et pour cette partie nous n’hésitons pas à rencontrer d’autres personnes comme par exemple les ressources humaines, le SAV. Les gains souhaités doivent être mesurables. 

De nombreux indicateurs sont présentés et certains sont obligatoires comme le temps Takt, le niveau d’encours, le taux de rebut, le taux de réparation,… Pour les gains soft ne pas hésiter à prendre en considération des réponses de l’enquête de satisfaction. 

Nous somme maintenant prêt à établir la cartographie du processus avec ses ramifications dans l’entreprises et une partie beaucoup plus détaillée dans le processus analysé. Des points de vérifications sont faits, des contraintes sont mises en évidence. La cartographie cerne le processus et permet de définir les zones d’apprentissages dans lesquelles l’équipe commencera ses expériences.

Synchronisation numérique

La phase précédente “Identifier la valeur” permet de bien commencer la rédaction des spécifications. Maintenant nous donnons une formation de 3 jours aux responsables ASPROVA. Cette formation concerne les utilisateurs avancés et nous nous entrainons principalement sur l’utilisation des fonctions d’Asprova. Le cas échéant, ensemble nous réalisons les parties manquantes du prototype Lean-Numérique avec le software ASPROVA en prenant en considération l’exhaustivité des contraintes exploitables à ce jour. ASPROVA ne nécessite pas de connaissances particulières en informatique, cependant des “expressions” spécifiques peuvent être écrites en visual basic.

Ensemble nous définissons l’environnement informatique de travail pour réaliser l’interfaçage entre ASPROVA et généralement l’ERP.

Ensemble nous ajustons les paramètres, par exemple les temps de transfert entre les machines, les goulets identifiés durant la phase de test sont répertoriés. Les liaisons avec l’environnement IT sont faites et testées afin de valider la synchronisation des données. Les indicateurs sont validés et le cas échéant adaptés.

ASPROVA étant synchronisé avec l’ERP la phase GO-live se fait projet après projet, cela ne nécessite pas un passage radicale de toute l’entreprise en une fois. Cela permet de travailler en séquence, le but étant de synchroniser toute l’entreprise de l’entrée des commandes à la matière première.

Améliorations

Avec le Lean-Numérique les gaspillages passés et futurs sont visibles très rapidement, cela permet d’anticiper leurs réductions et de valider en faisant des simulations numériques.

La synchronisation numérique permet à elle seule une grosse amélioration au niveau des flux. Également la synchronisation numérique avec sa simulation permet de visualiser et de quantifier les améliorations, cela permet de les prioriser.

Les améliorations priorisées se font avec du Kaizen, du Kata et du 6Sigma. L’enseignement Kaizen et Kata fait partie de notre accompagnement, généralement le 6Sigma est enseigné à part.

Loin d’être négligeable, les spécifications avec les données dans ASPROVA sont devenues le standard. Le travail permanent sur le standard se nomme “amélioration continue numérique”. La précédente étape de Kaizen, Kata et 6Sigma permet des améliorations qui sont immédiatement transposées dans ASPROVA et simulées en quelques secondes.

Comme nous sommes après le GO-live et à la fin du projet, le personnel commence a être familié avec le Lean-Numérique. C’est le moment opportun de rédiger le guide du Lean-Numérique et de le partager avec l’ensemble des collaborateurs.

Démarrage

Comment commencer le Lean-Numérique

Accompagnement

Ensemble réalisons votre prototype opérationnel

Formation

Gagnez en autonomie

Close Menu
  • WhatsApp

Besoin d’une info?
Envoyez-moi un message
=> 00 41 78 781 07 04